Topic
 

biota

287 record(s)
 
Domaines
Harvested
Provided by
Type of resources
Available actions
Topics
Keywords
Contact for the resource
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
Resolution
From 1 - 10 / 287
  • Espaces situés en dehors des réservoirs de biodiversité ou des corridors écologiques, contribuant au fonctionnement écologique global du territoire. Ces espaces perméables permettent d’assurer la cohérence de la TVB en complément des corridors écologiques, situés pour leur part dans les espaces contraints. Ils traduisent l’idée de connectivité globale du territoire et jouent un rôle clef pour les déplacements des espèces tant animales que végétales et les liens entre milieux.

  • « Extrait de l’art. R. 371-19. du code de l’environnement – III. – Les corridors écologiques assurent des connexions entre des réservoirs de biodiversité, offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie. » « Les corridors écologiques peuvent être linéaires, discontinus ou paysagers. » Dans le SRADDET Auvergne-Rhône-Alpes, les corridors écologiques peuvent aussi assurer des connexions entre espaces perméables relais.

  • ZNIEFF de type 2

  • L_ZAP_PDRR_BIODIVERSITE_S_073

  • Categories  

    La chrysomèle des racines du maïs est un insecte ravageur du maïs, classé comme organisme nuisible réglementé. Un programme de surveillance du territoire est mis en œuvre par la DRAAF et son délégataire (FREDON Rhône-Alpes) afin de constater l'absence ou la présence de cet insecte ravageur. Cette surveillance passe par un réseau de piègeage. Les pièges sont relevés régulièrement pour y constater les captures réalisées. Les résultats de ces piégeages sont agrégés sur une grille dont les mailles ont une dimension de 10km de côté, afin de ne pas communiquer sur l'emplacement des pièges (dispositifs dont la localisation est confidentielle, en vue d'éviter toute dégradation des pièges).

  • Prélocalisation des zones humides sur le bassin Allier aval.

  • Un site Ramsar est un espace désigné en application de la Convention relative aux zones humides d'importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau, dont le traité a été signé en 1971 sur les bords de la mer Caspienne (Iran). Son entrée en vigueur date de 1975, la ratification par la France de 1986. L'inscription à la liste mondiale des sites Ramsar suppose que le site réponde à un ou plusieurs critères démontrant son importance internationale. Le MNHN est chargé de vérifier la pertinence des rubriques scientifiques des fiches rédigées pour les nouveaux sites candidats français. Le bureau de la convention encourage la désignation de zones humides transfrontalières, dont on a un exemple avec le site Rhin/Oberrhein.

  • Une réserve biologique est un espace protégé en milieu forestier ou en milieu associé à la forêt (landes, mares, tourbières, dunes). Ce statut s'applique aux forêts gérées par l'Office National des Forêts et a pour but la protection d'habitats remarquables ou représentatifs. Les réserves biologiques font partie des espaces relevant prioritairement de la Stratégie de Création d'Aires Protégées mise en place actuellement. Selon les habitats et les orientations de gestion, on distingue les réserves biologiques dirigées, où est mise en place une gestion conservatoire (relevant de la catégorie IV de l'UICN) et les réserves biologiques intégrales où la forêt est laissée en libre évolution (pouvant relever de la catégorie Ia de l'UICN).

  • Cette couche présente pour les départements ex Rhône-Alpes; les données ponctuelles d’occurrences de végétations rattachées au prodrome des végétations ou au référentiel syntaxonomique du CBNA. A ces informations d’occurences, ont été ajoutées par jointure spatiale les informations des couches départementales "formation_vegetale_bdf".

  • Les parcs naturels marins ont pour but, à l'instar des parcs naturels régionaux, de concilier la protection et le développement durable de vastes espaces maritimes dont le patrimoine naturel est remarquable. Ils se classent en catégorie V de l'UICN (paysages protégés).