From 1 - 10 / 67
  • La constellation de satellites Pléiades permet de disposer d'images combinant idéalement couverture large, haute résolution (50 cm) et importante fréquence de mise à jour : tout point du territoire national est survolé tous les trois à quatre jours, avec une résolution de 70 cm. L'IGN assure l'ortho-rectification des images, pour constituer des "orthos satellites". La vectorisation du trait de côte à partir d'images satellites du littoral de 2014 a été réalisée par le CEREMA pour le compte de la DREAL Occitanie. Le trait de côte correspond ici au milieu du jet de rive (*); un lissage a été opéré pour obtenir le tracé définitif. Les travaux effectués sur une zone test ont permis d'évaluer un niveau de précision fin, de l'ordre du mètre. (*) Le jet de rive correspond au filet d’eau montant sur l’estran instantané à la suite du dernier déferlement. Le jet de retour correspond au filet d’eau descendant (back-wash). Ces deux mouvements de montée et de descente définissent le swash, aussi appelé jet de rive.

  • Candhis (Centre d'Archivage National de Données de Houle In-Situ) désigne à la fois le réseau national côtier de mesure in situ de houle, le site Internet et la base de données archivant les mesures. Cette fiche donne accès aux points du réseau de mesure CANDHIS L'intégralité des mesures associées à chaque houlographe est accessible sur le site https://candhis.cerema.fr/ : - les données temps réel au jour le jour et heure par heure - des graphes mensuels des hauteurs des vagues - des données statistiques (histogrammes et corrélogrammes) Découvrez l'offre de service du Cerema sur ces données de mesures de houle : https://www.cerema.fr/fr/activites/services/mesures-houle-acquisition-analyse-donnees

  • La production de ce trait de côte de Saint-Barthélemy a été réalisée par le Cerema à partir d'images du satellite Pléiades et s'est appuyée sur la chaine de traitement semi-automatique développée par le pôle satellite du Cerema. Ce trait de côte correspond à un trait de côte intermédiaire situé entre la limite haute et la limite basse du jet de rive. Il s'agit du millésime d'avril 2018 (6 mois après les ouragans Irma et Maria qui ont frappé Saint-Barthélémy). Cette production a été financée par l'Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du projet Relev.

  • Calcul des isolignes de la vitesse du vent avec une équidistance de 0.25 m/s

  • Calcul des isolignes de la puissance de la houle avec une équidistance de 5 kw/m²

  • La production de ce trait de côte de Saint-Barthélemy a été réalisée par le Cerema à partir d'images du satellite Pléiades et s'est appuyée sur la chaine de traitement semi-automatique développée par le pôle satellite du Cerema. Ce trait de côte correspond à un trait de côte intermédiaire situé entre la limite haute et la limite basse du jet de rive. Il s'agit du millésime de décembre 2017 (3 mois après les ouragans Irma et Maria qui ont frappé Saint-Barthélémy). Cette production a été financée par l'Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du projet Relev.

  • Une étude relative aux états de mer a été menée sur la zone d'étude EMR située au large de Dunkerque. Deux profileurs de courant houlographes AWAC ont ainsi été déployés en 2016 sur des cages tripodes posées sur le fond. Les fichiers de mesures de houle collectées lors de cette campagne sont mis à disposition. Les profileurs AWAC Nortek déployés sur les deux mouillages ont permis la mesure de tous types de houles incluant les houles longues, les houles de tempête et les mers de vent : - AWAC1 (51°10,118’N/002°24,633’E) du 1 au 23/09/2016 - AWAC2 (51°11,581’N/002°24,244’E) du 6 au 9/10/2016 Données accessibles : 2 fichiers .csv correspondant à chacun des deux profileurs houlographes déployés AWAC1 et AWAC2. Les informations fournies sont la pression, la température, les tangage (pitch) et roulis (roll), les vitesses et directions pour 20 immersions dans la colonne d'eau de 1.4m à 20.4m (de la surface jusqu'au fond).

  • Le gisement houlomoteur a été obtenu par analyse de la bathymétrie et des données de la houle. Elles sont issues de la base de données ANEMOC établie par EDF R&D - LNHE et le CEREMA (Direction technique Eau, Mer et Fleuves) qui s'appuie sur la modélisation des états de la mer à l'aide du modèle TOMAWAC. Après concertation avec le syndicat des Énergies marines renouvelables, des critères techniques ont été fixés pour identifier ces gisements: Puissance > 20kw/m et Profondeur entre 50 et 130m.

  • La laisse des eaux regroupe : - la laisse des plus hautes eaux (limite des terres jamais recouvertes par la mer), dont la continuité est assurée sur l'ensemble de la BDCarthage. Dans le cas des îles, elle n'est saisie que si elle délimite une zone d'une superficie supérieure ou égale à 1 hectare ; - la laisse des plus basses eaux (limite des terres toujours submergées), là où elle est distante de plus de 100 mètres de la laisse des plus hautes eaux (sinon elle n'est pas saisie) et en dehors des estuaires (où une ligne arbitraire fermant l'estuaire est saisie à la place de la laisse des plus basses eaux). Dans le cas des îles émergées seulement à marée basse, elle n'est saisie que si elle délimite une zone d'une superficie supérieure ou égale à 4 hectares. Un tronçon de laisse est localisé par des arcs géométriques, correspondant aux découpages par attributs gérés par l’IGN : nature. Le changement de valeur d’un attribut n’entraîne la création d’un tronçon de laisse que si la nouvelle valeur reste constante sur une longueur d’au moins 1 km.

  • Le modelé ANEMOC-1 Antilles (Atlas des Etats de Mer Océaniques et Côtiers) est une base de données continue d’états de mer réalisée par simulations rétrospectives. Elle couvre la période 1979 a 2010. Cette base est le fruit d’une collaboration en 2015 entre le Cerema et EDF R&D-LNHE - La localisation des points de simulation est disponible via cette fiche de métadonnées. - Sont disponibles sur une sélection des points du maillage et sur demande auprès de anemoc.prel.drel.dtecrem.cerema@cerema.fr, les séries temporelles au pas horaire des paramètres suivants : hauteur significative spectrale, direction moyenne, étalement directionnel moyen, période moyenne énergétique, période moyenne, période de pic et puissance énergétique. Données disponibles du 01/01/1979 au 31/12/2009 - Est disponible aussi sur demande le rapport d’étude de la base comprenant une analyse de l’évolution des climats de houle à l’horizon 2100. Plus d'informations dans le document "Info_Fourniture_ANEMOC2_Antilles.pdf" fourni avec ces métadonnées.