Topic
 

imageryBaseMapsEarthCover

449 record(s)
 
Domaines
Harvested
Provided by
Type of resources
Available actions
Topics
Keywords
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
Resolution
From 1 - 10 / 449
  • Lever terrestre LiDAR sur le territoire de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac (CABA) d’une précision planimétrique de 10 cm et d’une précision altimétrique de 10cm. Le lever a été réalisé en juillet 2014 sur les communes d’Aurillac et d’Arpajon sur Cère sur un total de 200 km de voirie. Les données LiDAR ont été acquises avec en compléments des vues immersives.Les données ont été acquises à partir du véhicule stéréopolis de l’IGN qui disposait d’un dispositif de prises de vues panoramiques quinqua-caméras de 20 MegaPixels et d'un LiDAR de qualité métrologique.

  • Orthomosaïque couleur en projection Lambert-93 de la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac à la résolution de 5 cm et de précision planimétrique de 10 cm. L'image est formatée en 15676 dalles d’emprise 350 x 350 m géoréférencées. La prise de vues aériennes a été réalisée avec une caméra IGN v2 grand format. Au pire le % de dévers est inférieur ou égal à 30%. Sur les parties urbanisées (Secteur d’Aurillac), le % de dévers a été réduit par un recouvrement des clichés plus important. Au pire le % de dévers est inférieur à 18%. L'orthophographie est dite "technique" car le mosaïquage a été fait automatiquement et a été repris manuellement pour éviter les objets du sursol. Aucun traitement radiométrique n'a été fait.

  • Zone annexée à la Décision ministérielle du 18 mai 2021 consécutive au débat public portant sur les projets d’éoliennes flottantes au sud de la Bretagne et leur raccordement . La zone sera inscrite au document de consultation de la procédure de mise en concurrence.

  • Zone annexée à la décision du 9 août 2022 consécutive à la concertation préalable portant sur un deuxième projet éolien en mer en zone « Centre Manche » et son raccordement . La zone sera inscrite au document de consultation de la procédure de mise en concurrence.

  • Categories  

    Pour les PPR naturels, le code de l'environnement définit deux catégories de zones (L562-1) : les zones exposées aux risques et les zones qui ne sont pas directement exposées aux risques mais sur lesquelles des mesures peuvent être prévues pour éviter d'aggraver le risque. En fonction du niveau d'aléa, chaque zone fait l'objet d'un règlement opposable. Les règlements distinguent généralement trois types de zones : • les « zones d'interdiction de construire », dites « zones rouges », lorsque le niveau d'aléa est fort et que la règle générale est l'interdiction de construire ; • les « zones soumises à prescriptions », dites « zones bleues », lorsque le niveau d'aléa est moyen et que les projets sont soumis à des prescriptions adaptées au type d'enjeu ; • les zones non directement exposées aux risques mais où des constructions, des ouvrages, des aménagements ou des exploitations agricoles, forestières, artisanales, commerciales ou industrielles pourraient aggraver des risques ou en provoquer de nouveaux, soumises à interdictions ou prescriptions (cf. article L562-1 du Code de l'environnement) . Cette dernière catégorie ne s'applique qu'aux PPR naturels. Pour les PPRT, le code de l'environnement (L515-15 et suiv.) définit le même principe de zonage pour des zones exposées aux risques. Les instructions du guide d'élaboration PPRT ajoutent une gradation à l'intérieur des « zones rouges » et des « zones bleues ». Sont incluses toutes les zones représentées sur le plan de zonage dans lesquelles s'applique un règlement ou une prescription. Les zones étudiées (dans périmètre prescrit) où l'aléa est inexistant ou présumé nul, et qui ne sont pas réglementées par le PPR sont exclues de cette classe d'objets.

  • Categories  

    Pour les PPR naturels, le code de l'environnement définit deux catégories de zones (L562-1) : les zones exposées aux risques et les zones qui ne sont pas directement exposées aux risques mais sur lesquelles des mesures peuvent être prévues pour éviter d'aggraver le risque. En fonction du niveau d'aléa, chaque zone fait l'objet d'un règlement opposable. Les règlements distinguent généralement trois types de zones : • les « zones d'interdiction de construire », dites « zones rouges », lorsque le niveau d'aléa est fort et que la règle générale est l'interdiction de construire ; • les « zones soumises à prescriptions », dites « zones bleues », lorsque le niveau d'aléa est moyen et que les projets sont soumis à des prescriptions adaptées au type d'enjeu ; • les zones non directement exposées aux risques mais où des constructions, des ouvrages, des aménagements ou des exploitations agricoles, forestières, artisanales, commerciales ou industrielles pourraient aggraver des risques ou en provoquer de nouveaux, soumises à interdictions ou prescriptions (cf. article L562-1 du Code de l'environnement) . Cette dernière catégorie ne s'applique qu'aux PPR naturels. Pour les PPRT, le code de l'environnement (L515-15 et suiv.) définit le même principe de zonage pour des zones exposées aux risques. Les instructions du guide d'élaboration PPRT ajoutent une gradation à l'intérieur des « zones rouges » et des « zones bleues ». Sont incluses toutes les zones représentées sur le plan de zonage dans lesquelles s'applique un règlement ou une prescription. Les zones étudiées (dans périmètre prescrit) où l'aléa est inexistant ou présumé nul, et qui ne sont pas réglementées par le PPR sont exclues de cette classe d'objets.

  • Categories  

    Zone d'Activités Économiques en projet 2014, d'après l'OZAR : Zonage des documents d’urbanisme dédié à de l’activité économique non investi