Topic
 

climatologyMeteorologyAtmosphere

55 record(s)
 
Domaines
Harvested
Provided by
Type of resources
Available actions
Topics
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
Resolution
From 1 - 10 / 55
  • Il s'agit d'un recensement d'exemples d'actions de PCAET (Plan climat-air-énergie territorial) qui traitent de l'aménagement du territoire et participent de l'articulation avec le PLUi sous la forme d'un document PDF. Les actions identifiées sont regroupées par catégorie d'enjeux (Prévention des risques/aléas climatiques, développement économique, acculturation énergie climat et urbanisme, instruction droits des sols, consommation d'espace/gestion du foncier, gestion de la ressource en eau, mobilité, production d'énergie, formes urbaines durables, biodiversité/nature en ville/préservation des espaces naturels agricoles et forestiers). Chaque icône "enjeu" est cliquable et dirige vers un tableur en ligne.

  • Les bassins d'air sont créés dans le "Document-cadre zonal relatif aux procédures préfectorales et aux mesures de dimension interdépartementale en cas d'épisodes de pollution de l'air ambiant" qui est un arrêté préfectoral du Préfet de zone n°PREF_DIA_BCI_2017_05_22_01 du 22 mai 2017. La création de ce document est prévu dans l'arrêté du 7 avril 2016. De plus l'article 9 prévoit la création des bassins d'air, chacun d'eux doit être " proportionné à la zone de pollution défini dans le document-cadre prévu à l'article 3 et justifié en prenant en considération les caractéristiques topographiques et les circulations d'air sur le territoire concerné." L'arrêté du 26 aout 2016 précise l'article 9 en rajoutant pour la création des bassins d'air la partie suivante "après consultation d'un comité regroupant les services déconcentrés de l'Etat concernés et l'agence régionale de santé, le président du conseil régional, les présidents des conseils départementaux, les présidents des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre et les présidents des autorités organisatrices des transports concernés par l'épisode de pollution et s'appuyant notamment sur l'expertise des organismes agréés de surveillance de la qualité de l'air."

  • Parties d’enveloppe de domaines skiables où l’enneigement naturel est garanti, selon différents scénarios de réchauffement climatique. La zone actuelle d’enneigement naturel garanti est définie de manière empirique « à dire d'expert » au regard des conditions d'enneigement passées et actuelles (sur la période 1980 - 2010). Sa limite inférieure fluctue au gré des orientations (N, E, SE, S, SO, O). Elle est fixée pour l'ensemble des massifs de Haute-Savoie (les massifs Haut-Savoyards présentant un caractère relativement homogène du point de vue météorologique, et donc logiquement, du point de vue nivologique) à 1 500 mètres d'altitude en versant nord et remonte jusqu'à 1 800 mètres en versant exposé plein sud. A l’intérieur de la zone, l'enneigement est «garanti» : les opérateurs de domaines skiables et les skieurs peuvent compter d'une année à l'autre sur une couverture de neige suffisante de mi-décembre à mi-avril avec une probabilité proche de 1. Cette notion d’enneigement naturel garanti permet d’apprécier le degré d’exposition aux aléas d’enneigement des domaines skiables de Haute-Savoie. Elle a été utilisée dans le cadre d’une réflexion sur les interactions possibles entre le changement climatique et la ressource neige en station de sports d’hiver. Dans une démarche prospective, la DDT74 a tenté d’évaluer les probabilités futures d’enneigement des domaines skiables de Haute-Savoie en simulant les conséquences du réchauffement climatique sur la zone actuelle d’enneigement naturel garanti. Ces simulations se traduisent par une remontée de la limite inférieure de la zone actuelle de 150 mètres par degré Celsius supplémentaire. Trois scénarios de réchauffement ont été appliqués sur la zone actuelle d’enneigement garanti (+1°C, +2°C et +4°C), pour définir trois nouvelles zones « fictives » d’enneigement naturel garanti .

  • Localisation des stations permanentes ou annuelle, de mesure de qualité de l'air en fonctionnement en région Auvergne-Rhône-Alpes.

  • Categories  

    Les plans de protection de l’atmosphère définissent les objectifs permettant de ramener, à l’intérieur des agglomérations de plus de 250 000 habitants ainsi que les zones où les valeurs limites sont dépassées ou risquent de l’être, les niveaux de concentrations en polluants dans l’atmosphère à un niveau inférieur aux valeurs limites. Vingt-cinq plans de protection de l’atmosphère ont été approuvés entre février 2005 et janvier 2010 en France.

  • Categories  

    Le Plan Climat Energie Territorial (PCET) est un projet territorial de développement durable dont la finalité première est la lutte contre le changement climatique. Il est obligatoire pour les régions, les départements, les communautés urbaines, les communautés d’agglomération ainsi que les communes et les communautés de communes de plus de 50 000 habitants. Régi par les lois Grenelle 1 et Grenelle 2, il définit, dans les champs de compétences respectifs de la collectivité et en tenant compte des bilans des émissions de gaz à effet de serre : 1. Les objectifs stratégiques et opérationnels afin d’atténuer et lutter efficacement contre le réchauffement climatique et de s’y adapter ; 2. Le programme des actions à réaliser afin notamment d’améliorer l’efficacité énergétique, d’augmenter la production d’énergie renouvelable et de réduire l’impact des activités en termes d’émissions de gaz à effet de serre, conformément aux objectifs issus de la législation européenne relative à l’énergie et au climat ; 3. Un dispositif de suivi et d’évaluation des résultats. Lorsque les collectivités publiques s’engagent dans l’élaboration d’un projet territorial de développement durable ou Agenda 21 local, le plan climat-énergie territorial en constitue le volet climat.

  • Categories    

    Potentiel solaire des toitures et parkings du département de la Savoie calculé en avril 2022

  • Périmètres supra-communaux dans lesquels une procédure administrative élabore ou révise un Plan Climat Energie Territorial (PCAET). Les EPCI à fiscalité propre (communautés de communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines et métropoles) existant au 1er janvier 2017 et regroupant plus de 20 000 habitants doivent adopter et mettre en ligne leur PCAET au plus tard le 31 décembre 2018. (référence : article L.229-26 du code de l’environnement).

  • Estimation des émissions annuelles totales des principaux polluants atmosphériques (SO2 - NOx équivalent NO2 - particules en suspension PM10 - particules en suspension PM2.5 - benzène C6H6 - Composés Organiques Volatils Non Méthaniques COVNM - Ammoniac NH3 - monoxyde de carbone CO - As - Cd - Ni - Pb – BaP sur ls départements de la région Auvergne - Rhône-Alpe en 2012 et 2016. Toutes les données fournies sont kg. Le nombre de décimales varie en fonction du polluant.

  • En région Auvergne-Rhône-Alpes, le chauffage individuel au bois représente 66 % des émissions annuelles de particules fines inférieures à 2,5 microns (PM2.5). Un appareil récent performant flamme verte 7 étoiles ou équivalent permet, s’il est correctement dimensionné et installé, d’assurer un meilleur confort, de réaliser des économies, et de réduire significativement les émissions de polluants. De ce fait, plusieurs territoires s'engagent en faveur de la qualité de l'air et proposent des aides allant, selon les territoires et conditions de ressources, de 400 € à 2000 € pour accompagner dans le renouvellement des anciens appareils de chauffage au bois par des appareils répondant au label flamme verte précité.