From 1 - 10 / 20
  • La méthode CONITIFF® développée par le Cerema et Atout France permet de décrire le parc immobilier touristique à partir des informations foncières et fiscales. A partir des informations contenues dans les fichiers fonciers, les hébergements touristiques sont répartis en 5 catégories (hôtels, centres et villages de vacances, résidences de tourisme, autres copropriétés touristiques et résidences secondaires diffuses), décrits et localisés à la précision de la parcelle. Les données fournissent une description des hébergements touristiques des communes support de station de montagne (nombre de logements, capacité d’accueil par catégorie, par période de construction, lieu de résidence des propriétaires) sous une forme agrégée par pôle d’hébergement, un pôle d’hébergement étant défini comme un ensemble de bâtiments distants de moins de 100 mètres et comptabilisant, au total, plus de 100 lits touristiques. Ces données sont également disponibles sous une forme agrégée à la commune.

  • Dans le cadre de l’évaluation des potentiels d’énergies renouvelables, le potentiel solaire thermique (ST) a été caractérisé pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif de ce document est de présenter la méthodologie mise en place par Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) pour évaluer ce potentiel. Cette méthodologie est fondée sur une approche par besoin en chaleur. Il est considéré ici que les secteurs résidentiel et industrie ont des besoins suffisamment importants pour qu’il soit intéressant de mettre en place des installations solaires thermiques. Les secteurs tertiaire et agriculture ne sont pas abordés ici. Sur la base de plusieurs hypothèses, le potentiel (productible annuel) de ces différents secteurs est calculé et exprimé à l’échelle communale. Pour le secteur résidentiel, l’hypothèse est faite que tous les bâtiments sont équipés de panneaux solaires thermiques. En effet, ce travail à l’échelle régionale ne tient pas compte des masques proches et lointains. Pour le secteur industrie, on fait l’hypothèse d’un potentiel égal à 10% de la consommation énergétique de ce secteur. Enfin, les installations existantes sont prises en compte pour estimer un potentiel restant. A noter que la concurrence entre le photovoltaïque et le solaire thermique n’est pas prise en compte. Enfin, la méthodologie présentée ici est évolutive et pourra être améliorée à l’avenir.

  • Dans le cadre de l’évaluation des potentiels d’énergies renouvelables, les surfaces de forêts exploitables ont été caractérisées pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’évaluation de ce potentiel est fondée sur une méthodologie développée par Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) fournie ici en supplément des données SIG. Dans un premier temps, les zones de forêt où l’exploitation forestière est possible sont identifiées puis, dans un second temps, les surfaces de forêts exploitables potentielles sont exprimées à différentes échelles spatiales avec plusieurs filtres possibles. A noter que la méthode ne prend pas en compte l’existant : les forêts déjà exploitées sont comptées dans les forêts exploitables. De plus, la méthodologie présentée ici est évolutive et pourra être améliorée à l’avenir.

  • Couche SIG décrivant les parcs photovoltaïques au sol autorisés ou en exploitation dans le département de l’Isère, à partir des renseignements fournis par les services-métiers. Les parcs sont identifiés par parcelle d'implantation de panneaux.

  • Le produit ADMIN EXPRESS COG décrit l'ensemble des informations administratives présentes dans la base de données interne de l'IGN sur le territoire métropolitain et les départements d'outre-mer à la date d'extraction des données. Il prend en compte le COG (Code Officiel Géographique) de l’INSEE qui rassemble les codes et libellés des entités administratives, y compris d'outre-mer, au 1er janvier de l’année en cours.

  • Estimation des émissions annuelles totales des principaux polluants atmosphériques (SO2 - NOx équivalent NO2 - particules en suspension PM10 - particules en suspension PM2.5 - benzène C6H6 - Composés Organiques Volatils Non Méthaniques COVNM - Ammoniac NH3 - monoxyde de carbone CO - As - Cd - Ni - Pb – BaP sur ls départements de la région Auvergne - Rhône-Alpe en 2012 et 2016. Toutes les données fournies sont kg. Le nombre de décimales varie en fonction du polluant.

  • Estimation des émissions annuelles totales de Gaz à Effet de Serre, fluorés et non fluorés, sur la région Auvergne-Rhône-Alpes de 2010 à 2017. Toutes les données fournies sont kteqco2.

  • Categories  

    Localisation des points d'échantillonnage de l'enquête sur l'occupation du sol TerUti-Lucas mise en place en 2005. Le tirage de l'échantillon est un tirage systématique à deux degrés, segments et points. Le segment est un carré de 1500 x 1500 m, chaque segment étant distant de 6 km. Chaque segment contient 5 lignes de 5 points orientés comme les segments N-S, E-W et espacés régulièrement de 300 m. Les 2 premières lignes (points 11 à 25) correspondent aux points LUCAS, les 3 suivantes ont été ajoutées pour répondre à d'éventuels besoins, distincts des simples occupation et utilisation du sol.

  • La méthode CONITIFF® développée par le Cerema et Atout France permet de décrire le parc immobilier touristique à partir des informations foncières et fiscales. A partir des informations contenues dans les fichiers fonciers, les hébergements touristiques sont répartis en 5 catégories (hôtels, centres et villages de vacances, résidences de tourisme, autres copropriétés touristiques et résidences secondaires diffuses), décrits et localisés à la précision de la parcelle. Les données fournissent une description des hébergements touristiques des communes support de station de montagne (nombre de logements, capacité d’accueil par catégorie, par période de construction, lieu de résidence des propriétaires) sous une forme agrégée à deux échelles géographiques : - par commune ; - par pôle d’hébergement, un pôle d’hébergement étant défini comme un ensemble de bâtiments distants de moins de 100 mètres et comptabilisant, au total, plus de 100 lits touristiques.